Chraz

Euh…

Si le soleil était une orange, la terre serait un grain de riz à quelques mètres et si l’univers avait un an, nous les homo-sapiens, on ne serait là que depuis 20 minutes. Mais est-ce une raison pour ne pas se la péter grave ? A cette question, Chraz répond catégoriquement : « Euh… je ne crois pas, euh… à moins que je ne me trompe ? ».

À contre-courant du pessimisme mondial, il ne doute de rien, ni de la supériorité de notre planète sur les autres astres, ni de celle de l’homme sur les autres babouins parce que… euh… bon ! Il est sûr aussi qu’en abordant comme toujours les thèmes inépuisables de la bêtise humaine, il ne risque pas de se retrouver au chômage avant… euh… faut voir !

Une démonstration de nos paradoxes avec humour et tendresse

Sur scène depuis 1986, avec des dizaines de Festivals d’Avignon à son actif, des « Rien à Cirer » avec Laurent Ruquier, dix ans sur France Bleu Auvergne dans « Mieux qu’à Paris », ex nègre de Bruno Gaccio sur Canal Plus… Chraz fait partie des « nini », les « ni connus/ni inconnus », les « ni gratuits/ni trop chers », qui passent bien sur scène et à la radio mais qui ne sont pas formatés pour la télé.

Dans « Euh… », il profite d’une certaine ressemblance avec Einstein pour laisser entendre qu’il dit des choses intelligentes? Mais faut-il le croire ?

Texte de Chraz
Mise en scène de Violette Campo

20 avril 2018
20:30

MJC Pichon